ACTUS LOCALESSANTÉ

Alerte sanitaire contre le taioro aux chevrettes crues

La Direction de la santé a lancé une alerte lundi sur la consommation de taioro. Plusieurs personnes ont été hospitalisées après avoir consommé du taioro fait à base de chevrettes crues. Ces dernières peuvent transmettre un parasite responsable de la méningite.

Prudence pour les consommateurs de taioro. La Direction de la santé a averti lundi que plusieurs personnes avaient été hospitalisées pour « méningite à éosinophile » après avoir consommé du taioro. Depuis le début de l’année, neuf cas ont été confirmés principalement à Papeete, Faa’a et à la Presqu’île. En cause, expliquent les services de santé, « l’utilisation de chevrettes crues pour faire fermenter le coco rapé. Les chevrettes peuvent contenir un parasite qui se transmet à l’homme ».

Afin de consommer du taioro sans risque il suffit de congeler les chevrettes 48 heures avant de les utiliser. Les personnes qui, une ou deux semaines après avoir consommé du taioro, présentent des maux de tête, des vomissements ou des nausées ou un état grippal, sont invitées à consulter rapidement leur médecin traitant en leur signalant leur consommation de taioro.

Article précedent

L’épidémie de grippe confirmée au fenua

Article suivant

Nena et Tauziet iront aux Mini-Jeux du Pacifique

2 Commentaires

  1. Hirinake
    31 octobre 2017 à 21h32 — Répondre

    Un sacre gouvernement soit-disant: le social, le logement, l’hotellerie, Hao, Mahana Beach, l’environnement, la peche aux Marquises, l’emploi, le developpement economique, les eoliennes, le sport c’est le bouquet, les relations internationales, l’agriculture, la sante avec le Chpf,etc etc etc….le Bouquet garni inattendu la ou personne n’osait meme mettre le bout du nez: le TAIORO on ne peut plus en manger ! Quelle decadence culturelle culinaire. Edouard on devrait avec ton gouvernement vous decerner un Prix NOBEL lequel je ne sais pas ! Mais on trouvera bien a force de prendre les citoyens pour des demeures. Triste…tres Triste !

  2. Tiare 1
    2 novembre 2017 à 12h23 — Répondre

    En cause aussi le laxisme de la Direction de la santé qui laisse de petits marchands vendre leurs plats à température ambiante,poisson exposé au soleil sans aucune garantie sanitaire.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Alerte sanitaire contre le taioro aux chevrettes crues