ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Alice Tinorua quitte l’assemblée, Evans Haumani monte

La représentante Tahoeraa, Alice Tinorua, a déposé sa démission ce jeudi matin pour retourner dans son administration d’origine au Service des contributions. Le maire de Moorea et suppléant Tahoeraa aux législatives, Evans Haumani, va donc retrouver le siège qu’il avait quitté en 2015 dans les rangs du groupe orange à l’APF.

L’élue orange, Alice Tinorua, a déposé sa démission de l’assemblée ce matin, comme l’ont rapporté nos confrères de Tahiti Infos. L’élue a demandé sa réintégration dans son service d’origine aux contributions. C’est donc le maire de Moorea, Evans Haumani, qui « monte » à l’assemblée et retrouve son siège perdu en 2015. A l’époque, l’élu Tahoeraa avait été débarqué de l’assemblée suite au retour à l’APF de deux ministres d’Edouard Fritch. Ceci afin de renforcer la majorité du RMA dans l’hémicycle. Gaston Flosse avait déjà évoqué la démission d’Alice Tinorua pour permettre à Evans Haumani de retrouver son siège à l’époque. Dans les rangs orange, on explique que cette décision est motivée par la nécessité de remettre Evans Haumani sur le devant de la scène politique avant les législatives. Le maire de Moorea étant le suppléant de Moana Greig dans la première circonscription.

Article précedent

L'UPLD se rebranche sur la bataille du Secosud

Article suivant

« J’ai eu peur, il a dit : Tonton je vais te tuer »

6 Commentaires

  1. Tiare
    16 février 2017 à 11h08 — Répondre

    On remplace une marionnette par une autre, mais avant de penser à remettre ce monsieur sur le devant de la scène politique, on devrait lui faire prendre des cours de français car lorqu’on l’interroge à la télé, il fait un maximum de fautes.

    • 17 février 2017 à 6h42 — Répondre

      Penses tu que Putae’i qui siège à l’assemblée et ne parle pas un seul mot de français peut être maire et représentant autrement que par manipulation politicienne du docteur Maboul ? Mais le nigot ne l’est plus quand il s’agit de s’accorder 100% du budget subventions de la commune à sa propre association et à demander pour la même association deux fois par an, des subventions à Perititeni Fritch qui achète ainsi un électorat … Elle est où à la démocratie ????

  2. HIRINAKE
    16 février 2017 à 13h26 — Répondre

    Les Polynesiens s’en foutent de ces arrangements a deux balles: ce qu’ils attendent c’est le developpement enonomique du Pays et des creations d’emploi…pas ces minables pieces de theatre de basse-cour.

    • 17 février 2017 à 6h43 — Répondre

      Le développement économique à trois balles ??? Le peta aux CAE dans des communes Tapura où ils n’apprennent rien ?

    • Tiare
      17 février 2017 à 14h19 — Répondre

      De toutes façons qu’ils maîtrisent ou non le français, les politiques ont tendance à aller brouter là où l’herbe est plus verte.Ce sont des pions qui « bossent » avant tout pour leur pomme.Et nous on l’a dans le baba.

  3. Teiva 33
    17 février 2017 à 9h56 — Répondre

    Bidain de politiques de merde !!! Tous des pourris !!! Il est vrai qu’avec le modèle que nous montre les politiciens français, on ne peut pas avoir en Polynésie des modèles non plus !!! Qu’est-ce qu’elle peut être stupide la Alice au Pays des Merveilles !!! Elle n’avait qu’à rejoindre Edouard !!!! Ainsi, elle retrouvait son vieux copain Edouard, renforçait le Tapura et faisait la nique au vieux lion con !!!
    Mais qu’est-ce qu’on a pu lui promettre à la pauvre Alice ????

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Alice Tinorua quitte l’assemblée, Evans Haumani monte