ACTUS LOCALESECONOMIE

Le PIB a augmenté de 2.3% en 2017

L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté, mardi, les comptes économiques rapides 2017 de la Polynésie française. Selon les dernières statistiques, la reprise de l’activité en Polynésie s’accélère,  le Produit Intérieur Brut progresse de 2.3%, alors qu’en 2016 il progressait de 1.5%. Le PIB atteint pour 2017 le chiffre de 593 milliards, cela essentiellement avec  la consommation des ménages et les exportations de biens et services. Selon ces économistes, 2017 est une année de croissance modérée, mais celle-ci retrouve son niveau d’avant la crise.

L’Institut d’Emission de l’Outre-Mer, L’Agence Française de Développement et l’Institut de Statistiques de Polynésie Française ont présenté mardi matin, les comptes économiques rapides de la Polynésie française pour l’année 2017.  Le PIB, indicateur mesurant la création de richesse, progresse de 2.3%, atteignant le chiffre de 593 milliards pour 2017, il était de 579 milliards en 2016. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages et les exportations de biens et services.

Premier instantané de l’économie de l’année écoulée, les comptes économiques rapides sont des estimations provisoires en attendant que l’IEOM, l’AFD et l’ISPF disposent de toutes les données des entreprises. Il faut compter trois ans après l’année écoulée pour que les comptes soient définitifs, à savoir 2020 pour avoir le bilan chiffré exact de l’année 2017.

Cependant, ces comptes donnent une bonne idée du niveau d’activité économique du territoire. Et pour 2017, la croissance observée depuis 2014, se poursuit, comme nous l’explique le directeur de l’ISPF, Fabien Breuil.

Pour Fabien Breuil, la progression du PIB de 2.3% pour 2017, est un bon chiffre. Selon lui, si l’on arrive à le maintenir sur le long terme, cela permettrait la création de 1 500 emplois salariés supplémentaires, et donc à l’économie de respirer et de mieux envisager l’avenir.

Ce qu’il ressort de ce bilan, c’est que la confiance  des ménages se renforce. Elle connaît sa plus forte hausse, plus 2.2%,  enregistrée depuis 2007. En témoigne la forte progression des ventes de voitures. Plus de 40% en 2017, soit 4 900 nouvelles immatriculations contre 3 300 en 2016.

Pour autant, le directeur de l’Agence Française pour le Développement, Thierry Paulais, met un léger bémol. S’il reconnaît volontiers que 2017 se situe dans les bonnes années, il préférerait pour sa part, une croissance qui s’appuie plus sur des créations d’emplois dans le secteur primaire, que sur les importations automobiles. Cependant, il reconnait que des efforts sont faits dans ce sens.

Concernant, l’année en cours, 2018, selon ces spécialistes de l’économie polynésienne, les premières tendances montrent  une légère baisse des investissements des entreprises, élections territoriales  obligent, mais le dernier semestre reflète une légère amélioration. Pour l’heure, ils attendent un redémarrage de l’investissement privé, notant que les capacités de financement auprès des banques sont bonnes.

Pub Cerom Cr 2017 by Fred Ali on Scribd

Article précedent

Lady Gaga et le prince Albert de Monaco pensionnaires du Brando

Article suivant

Moetai Brotherson restera aussi à l’APF

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le PIB a augmenté de 2.3% en 2017