ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

L’eau, denrée rare aux Tuamotu

Le tavana de Makemo, Félix Tokoragi. © Radio 1

A l’occasion des Jeux inter-îles des Tuamotu, l’atoll de Makemo a doublé le nombre de sa population. Or le niveau des réserves d’eau inquiète le tavana et les habitants s’il ne pleut pas ces prochains jours. « L’eau qui tombe du ciel c’est précieux, très très précieux », explique-t-on à Makemo.

Makemo accueille cette semaine près de 800 athlètes pour les Jeux inter-îles des Tuamotu. Une manifestation qui va doubler le nombre de la population sur l’atoll. Une préoccupation intéressait particulièrement les habitants de l’atoll ce weekend. La gestion de l’eau. En effet, il n’a pas beaucoup plu ces dernières semaines, voire même ces derniers mois, pour pouvoir remplir entièrement les cuves des habitants.

Conscient du problème, le tavana Felix Tokoragi concède ne pas avoir beaucoup d’autre solutions que d’attendre la pluie. Sans quoi, la commune va devoir faire avec ses 2 millions de litres d’eau stockés sur son atoll : 550 000 litres d’eau dans les cuves, 40 000 à 100 000 litres dans les établissements scolaires et 1,2 millions de litres au lycée professionnel.

Pour pallier ce problème de pénurie d’eau sur son île, le tavana a informé chaque délégations pour éviter tout gaspillage.« Nous sommes habitués dans la gestion de l’eau », explique Félix Tokoragi, qui espère néanmoins que le ciel lui vienne en aide en lui amenant de la pluie.

Les habitants des Tuamotu expliquent que le problème de la pénurie d’eau est récurrent. « Nous sommes habitués, nous avons des citernes ». Surtout, ils sont sensibilisés à ne pas la gaspiller. « L’eau qui tombe du ciel c’est précieux, très très précieux », affirme une habitante de l’île Reia.

Article précedent

Makemo dans les starting-block

Article suivant

Le certificat médical, premier éliminatoire des Jeux des Tuamotu

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’eau, denrée rare aux Tuamotu