ACTUS LOCALESJUSTICE

Les trois trafiquants de cocaïne seront jugés à Papeete

Le procureur de la République, Hervé Leroy, a donné mardi après-midi les détails de la dernière saisie de cocaïne réalisée sur un voilier samedi à Nuku Hiva aux Marquises. Une saisie de 500 kg de drogue, qui porte le total des saisies de cocaïne à 2,137 tonnes ces deux dernières années en Polynésie française. Et pour la première fois, les trois trafiquants ne seront pas jugés à Paris, mais à Papeete.

Le procureur de la République, Hervé Leroy, a fait le point mardi après-midi sur la dernière saisie de cocaïne samedi aux Marquises. Les gendarmes et douaniers avaient été transportés sur place par le Casa de l’armée après avoir obtenu un renseignement sur un catamaran soupçonnés de trafic de cocaïne. Dans la matinée de samedi, les gendarmes de la brigade de Nuku Hiva, appuyés par les militaires de l’antenne du GIGN de Papeete, de la gendarmerie maritime et des douaniers ont contrôlé le catamaran de 14 mètres, battant pavillon des îles Seychelles. A l’intérieur, ils ont découvert 430 pains de cocaïne soigneusement dissimulés dans des caches hermétiques. Les douaniers ont dû attaquer l’intérieur du catamaran au pied-de-biche pour découvrir la drogue vraisemblablement destinée au marché australien. En tout, 500 kg de cocaïne ont été saisis par les autorités.

Deux Néerlandais et un Polonais

Le voilier était parti du Costa Rica. Son capitaine, un Néerlandais de 61 ans, était accompagné de deux matelots, un Néerlandais de 48 ans et un Polonais de 25 ans. Tous les trois ont été placés en garde à vue et transférés à Papeete. Ils ont déclaré ignorer qu’ils transportaient de la cocaïne. « Ce qui est impossible », assure une source judiciaire. Les trois suspects vont donc être mis en examen mercredi pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteur. Le parquet va requérir leur placement en détention provisoire. Ils encourent 10 ans de prison et 900 millions de Fcfp d’amende. Et pour la première fois dans une telle affaire en Polynésie française, les trois suspects ne seront pas transférés à la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris, mais l’instruction et le procès seront menés à Papeete.

2,137 tonnes saisis en deux ans en Polynésie

Cette quatrième énorme saisie porte à 2,137 tonnes le total de la cocaïne interceptée par les autorités en moins de deux ans en Polynésie française. Un chiffre faramineux qui peut s’expliquer à la fois par une meilleure synergie des services locaux de lutte contre le trafic international de stupéfiants, de meilleurs renseignements grâce à la coopération internationale, mais aussi à l’explosion  de la production de drogue qui a doublé en deux ans dans les principaux pays producteur d’Amérique du Sud.

Article précedent

Les syndicats mobilisés mais divisés

Article suivant

Licence de téléphonie : Viti attaque le Pays

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les trois trafiquants de cocaïne seront jugés à Papeete