ACTUS LOCALESPOLITIQUE

L’UPLD dénonce la « trahison » du gouvernement sur les ressources stratégiques

© Vaite Urarii Pambrun

© Vaite Urarii Pambrun

Le groupe UPLD avait invité la presse mardi matin dans ses locaux de l’assemblée. Les représentants indépendantistes ont parlé COP 21, chambres d’hôtes et surtout ressources stratégiques avec le dernier déplacement, en métropole, du ministre de l’Economie Bleue, Teva Rohfritsch, et la proposition de résolution de Marcel Tuihani relative aux compétences statutaires en matière d’exploration et d’exploitation des ressources stratégiques de la Polynésie…

Le président de l’UPLD, Oscar Temaru, était entouré des élus Tony Géros, Tina Cross et Richard Tuheiava, mardi matin pour évoquer le dossier des « ressources stratégiques » notamment maritimes. Le leader indépendantiste considère que ces ressources : « nous appartiennent… On n’a pas besoin de la France pour exploiter ces ressources là ». Tony Géros a rappelé le processus de décolonisation engagé devant l’ONU depuis mai 2013, malgré la position de la France qui « refuse d’accepter que l’on est officiellement dans une phase de décolonisation » et donc que ces richesses reviennent « de droit » aux Polynésiens. En référence à la dernière mission de Teva Rohfritsch, Richard Tuheiava a estimé de son côté que « ce n’est pas à Paris qu’il faut aller parler de (ces ressources) mais bien à New-York ». Sur la question de la proposition de résolution déposée par Marcel Tuihani, Oscar Temaru a raillé les « incohérences » dans le clan autonomiste… Quant à la position que le groupe UPLD adoptera sur cette résolution, le leader bleu ciel attend « de voir cette résolution, de l’analyser ».

 

 

L’ancien sénateur Richard Tuheiava a lui aussi moqué la position du Tahoeraa et des autonomistes en général : « Nous ne savons pas si les autonomistes sont en phase régressive ou en phase expansive, mais en tout cas dans le discours ils deviennent totalement souverainistes. Ils deviennent totalement indépendantistes ».

La COP 21, une « vaste opération de pub »

Enfin, concernant la conférence sur le climat de la COP 21, l’UPLD annonce qu’il participera « à sa manière » à cette manifestation. La date et le lieu doivent être décidés ce mercredi en comité directeur. Les élus bleus ciel considèrent cette manifestation comme « une vaste opération de pub » et comme étant une « politique de prostitution et du viol du peuple Maohi ».

 

Article précedent

80 millions Fcfp en moins pour le GIE Tahiti Tourisme

Article suivant

Tatauroscope du Mercredi 11 novembre 2015

1 Commentaire

  1. Iritahua
    12 novembre 2015 à 6h22 — Répondre

    Lorsque vous étiez au pouvoir, qu’est-ce que vous avez foutu? QUE DALLE. Des voyages, des voyages et foutre les deniers public par les fenêtres. Il est temps maintenant de laisser les autres travaillés et la population prendra une décision à la prochaine élection, comme vous.

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’UPLD dénonce la « trahison » du gouvernement sur les ressources stratégiques