ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Nous sommes 275 918 habitants en Polynésie

Les premiers chiffres du recensement ont été communiqués lundi par l’Institut de la statistiques en Polynésie Française (ISPF). Très précisément 275 918 personnes vivent en Polynésie, dont les trois-quarts dans les îles du Vent à Tahiti et à Moorea. Entre 2012 et 2017, la population polynésienne s’est garnie de 7 648 âmes.

Pas moins de 314 millions de Fcfp, 800 personnes formées et recrutées pour  une communication des résultats en 3 mois à compter du début de la collecte. Le recensement de la population, organisé par l’ISPF en partenariat avec l’INSEE, n’est pas une mince affaire. L’objectif est d’optimiser la répartition des budgets des communes en matière de santé, d’emploi et d’éducation pour une administration la plus juste possible du territoire.

Dans le détail, la population est en augmentation dans l’ensemble de la Polynésie (+3,3%), des îles Sous-le-Vent (+2,2%) aux Marquises (0,9%) en passant par les Tuamotu (1,2%) et les Australes (1,8%).

Les municipalités ont besoin de connaître leur nombre afin de mieux répartir leurs budgets. Et d’après Isabelle Gauchenot, chef de mission INSEE, personne n’a été oublié.

Un solde migratoire négatif

Autre constat de ce recensement, les habitants du fenua continuent de quitter le territoire. Ces départs ne sont pas compensés par les flux d’arrivées en Polynésie et représentent 5 000 personnes en moins. Un déficit diminue par rapport à 2012 (7 600 individus en moins). Cette « fuite » de la population peut notamment s’expliquer par la crise économique mondiale traversée ces dernières années, avec un taux de chômage élevé. Si la population s’accroît, c’est grâce aux naissances.

Par ailleurs, Arue, Hitiaa O Te Ra, Teva I Uta et Bora Bora sont les quatre communes ayant franchi le seuil des 10 000 habitants. Cela implique une réorganisation du conseil municipale (de 29 à 33 sièges), une augmentation de la rétribution des élus, et des modifications dans la répartition des budgets, notamment pour l’eau. A Tahiti où se concentre l’essentiel de l’activité économique, les zones urbaines continuent de s’étendre sur la presqu’île et entre Mahina et Punaauia comme le souligne Fabien Breuilh, directeur de l’ISPF.

Les résultats du recensement continuent d’être étudiés par l’ISPF, qui communiquera dans les prochaines semaines davantage de précisions concernant l’âge de la population ou encore la répartition des Polynésiens dans les catégories socio-professionnelles.

Article précedent

Cinq ans ferme pour le braquage raté de la Socredo

Article suivant

Premier décès de la grippe en Polynésie

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Nous sommes 275 918 habitants en Polynésie