ACTUS LOCALESCULTUREÉVÉNEMENT

Artisanat : la jeunesse invitée à « réinventer la tradition »

Le ministère de la culture en charge de l’artisanat donnait une conférence de presse ce matin. ©MB/Radio1

Le salon des jeunes artisans créateurs aura lieu du 24 au 27 novembre au Hilton Hotel Tahiti. Dix-sept artisans ont été sélectionnés pour bénéficier de ce tremplin visant à faciliter leur insertion professionnelle. Concours, initiations et master-classes dans tous les domaines de l’artisanat sont au programme. La nouveauté de l’année : une nocturne avec vente privée sur invitation. 

Un salon pour promouvoir les jeunes artisans du Pays en mal de visibilité. C’est ce que propose le ministère de la Culture en charge de l’artisanat. Dix-sept candidats sur 36 ont été retenus, dont six sont issus du Centre des métiers d’art. Certains archipels sont également représentés avec des participants des Australes, des Marquises et de Moorea. Ils ont entre 18 et 40 ans et moins de cinq ans d’expérience dans un des quatre domaines abordés par le salon : le tifaifai, la sculpture ou la gravure, la vannerie et la bijouterie.

Le public attendu pour découvrir la technicité de chaque univers artisanal

Le public est attendu du mercredi 24 au samedi 27 en journée dans la salle de réception du Hilton Hotel Tahiti à Faa’a qui ouvre ses portes le 15 novembre. Au programme, l’exposition-vente des artisans sélectionnés mais également des initiations qu’ils animeront pour un public débutant en confection artisanale. Un public plus aguerri pourra s’inscrire à des master-classes dispensées par Vainui Barsinas pour la vannerie, Daniel Tikare pour la bijouterie traditionnelle, Béatrice Le Gayic pour la confection de tifaifai et Mareva Orbeck pour l’utilisation des coquillages. Attention, les ateliers sont limités à cinq places disponibles en s’inscrivant par e-mail sur [email protected], ou sur le Facebook du Service de l’artisanat traditionnel. L’un des objectifs est que le public se rende compte du travail nécessaire à la création de ces pièces justifiant leur prix, dit Vaiana Giraud, chef du service de l’artisanat. Vainui Barsinas et Daniel Tikare sont les parrains de cette deuxième édition. La première avait remporté le grand prix et gagné l’opportunité d’assister au Tahiti Festa qui a lieu au Japon chaque année… sauf celle du Covid. C’est la raison qui a poussé le Service de l’artisanat à attribuer des prix en numéraire cette année. Elle aura au moins gagné en visibilité, comme l’explique Vaiana Giraud. Des représentants du British Museum de passage au moment de la première édition avaient acheté l’une de ses pièces pour les intégrer à leurs collections. « Je ne sais pas s’ils auraient découvert Vainui s’il n’y avait pas eu ce salon. »

Le maître-mot : création

La thématique du salon et des concours : « Réinventer la tradition ». Il s’agit de dire aux jeunes artisans que c’est un métier d’avenir ou l’on peut réussir, rappelait le ministre Heremoana Maamaatuaiahutapu lors de la conférence de presse. La chef de service fait le constat que « l’artisanat est un domaine où on transmet un savoir-faire de génération en génération », une réalité qui limite les nouveaux venus sur le marché. Ils auraient parfois du mal à être intégrés aux regroupements existants et à se faire une place dans le réseau d’artisans. L’idée est donc de montrer que « la valeur n’attend pas le nombre des années, et qu’il y a une vrai possibilité de créer quelque-chose et d’aller vers un dynamisme et une création qui parle aux nouvelles générations ». 

Deux sortes de concours

Les créateurs en s’inscrivant s’engagent à concourir pour l’obtention du titre de meilleur jeune artisan créateur 2021 mais pas seulement : chaque jour du salon se tiendra un concours « inter-univers » où ils devront proposer une nouvelle oeuvre dans leur propre catégorie sur la thématique du salon. Le grand concours verra trois lauréats récompensés de 350 000, 250 000 et 100 000 francs. Les lauréats des concours inter-univers recevront eux, des lots fournis par les partenaires de l’événement. La remise des prix se tiendra le samedi 27.

Dossier de presse du salon des jeunes artisans créateurs

Article précedent

La minute de l entrepreneur 9/11/21

Article suivant

Sept ans ferme pour un père et grand-père incestueux

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Artisanat : la jeunesse invitée à « réinventer la tradition »