ACTUS LOCALESENVIRONNEMENT

L’association 193 devant la présidence

© Manava Tepa

© Manava Tepa

Peu avant 9 heures ce mercredi matin, plus d’une trentaine de manifestants de l’association 193 et des sections de Mangareva et Anauga Maareva noo Taiti se sont rassemblés devant la Présidence. Ils dénonçaient « d’éventuelles manœuvres politiques opérées par le Pays à l’encontre de la commune des Gambier ».

Dans leur communiqué annonçant la manifestation de ce mercredi matin, l’association 193 et les sections de Mangareva et Anauga Maareva noo Taiti dénonçaient « d’éventuelles manœuvres politiques opérées par le Pays à l’encontre de la commune des Gambiers ». Pour l’association anti-nucléaire et les sections qui les suivent, le refus de la part du conseil municipal de Rikitea de débarquer tous les gravats provenant de Hao vers l’atoll serait à l’origine du rejet de quatre projets de la commune. Le frère Maxime Chan, président du bureau exécutif de l’association 193, dénonce non seulement une pression du gouvernement sur la commune de Rikitea mais il indique également que les conséquences des essais nucléaires veulent être dissimulées à la population.

A noter que le maire de Rikitea, joint par téléphone, a réfuté dans la journée les affirmations de l’association 193 sur de prétendues pressions du gouvernement à son encontre.

© Présidence
Article précedent

Le gouvernement reçoit 193 et publie les analyses des gravats de Hao

Vai Gooding, maire de l'archipel des Gambiers © SPC
Article suivant

Le maire de Rikitea dénonce les "mensonges" de 193

1 Commentaire

  1. simone grand
    3 novembre 2016 à 8h03 — Répondre

    Eh oui, y en a qui ont besoin de s’agiter, faire du bruit et brailler en se réclamant de milliers de personnes alors qu’ils ne sont que trente. N’importe quoi.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’association 193 devant la présidence