ACTUS LOCALESENVIRONNEMENTPodcasts

Deux ans après l’invasion des taramea, que reste-t-il ?

Acanthaster ou taramea. © DR

De son nom polynésien taramea, c’est-à-dire tara, les épines, et mea, la chose, les acanthasters sont des étoiles de mer piquantes, présentes dans les eaux polynésiennes. Tous les 20 à 25 ans, la Polynésie connaît une vague d’invasion de cette espèce.

La dernière a débuté en 2005, pour se terminer en 2010. Durant cette période, les taramea ont consommé une très grande partie des coraux, notamment sur les pentes externes des îles de la Société. Une situation qui inquiète notamment les clubs de plongée, qui voient certains de leurs sites saccagés.

Yannick Chancerelle, docteur en biologie au CRIOBE de Moorea, est chargé de la surveillance des coraux dans le Pacifique. Il nous en dit plus sur cette invasion de taramea, en podcast.

Depuis 2010, la situation s’est donc stabilisée en Polynésie, les acanthasters ayant alors mangé tout le corail disponible. Mais l’on trouve encore un certain nombre de taramea à Tahiti. Attention, sa piqûre est très venimeuse.

Article précedent

La 6ème édition du Guide des métiers et des formations vient de paraître.

Article suivant

Les salariés de l’Huilerie de Tahiti reprennent le chemin du travail ce matin.

2 Commentaires

  1. Kira Mai
    11 juin 2012 à 20h09 — Répondre

    IL Y EN A PLEIN VERS VAIRAO ET TEAHUPOO !!!!

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Deux ans après l’invasion des taramea, que reste-t-il ?