ACTUS LOCALESECONOMIE

Quand Arue entretient à grands frais les routes du Pays

Le dernier rapport de la chambre territoriales des comptes révèle que Arue entretient à ses frais et sans aucun accord une partie de la voirie du Pays qui traverse sa commune. Une dépense « significative » que la mairie assume en raison de l’inaction du Pays « depuis plus de dix ans ».

C’est un détail truculent issu du dernier rapport de la chambre territoriale des comptes sur la commune de Arue. La commune entretient « à ses frais et sous sa responsabilité » une partie de la voirie du Pays (espaces verts, accotements) qui traverse Arue. La juridiction explique avoir demandé à la commune d’estimer la quotité de temps de travail des agents municipaux qui participent à cet entretien : 28 855 489 Fcfp ! Une « dépense significative » conduite « sans qu’aucune convention ne soit passée avec la Polynésie française ».

Pour expliquer cette situation, la mairie a indiqué qu’après avoir « pris attache auprès du Pays depuis plus de dix ans et à de nombreuses reprises pour évoquer l’absence d’entretien par les services territoriaux », elle a pris seule la décision d’intervenir. La commune envisage même d’acquérir prochainement un engin spécialisé de nettoyage de la voirie pour intervenir sur le linéaire de la route de ceinture qui traverse Arue.

En conclusion, la chambre rappelle que si la commune « peut » se substituer au Pays en matière d’entretien des routes « pour garantir la sécurité des usagers des voies de circulation », elle doit d’abord formaliser une convention avec le Pays.

Article précedent

L’officialisation des langues polynésiennes retoquée

Article suivant

Vairao accueille le Paul Gauguin 46 ans après le France

3 Commentaires

  1. Tiare
    6 juillet 2018 à 13h34 — Répondre

    De nombreuses routes autour de l’île, vont rester encore longtemps avec leurs nids de poules,cratères, vu le manque de réactivité du Pays et des maires.Mais il ne faut pas désespérer au ministère de l’équipement ils auront peut-être l’idée géniale de nous coller des panneaux indiquant:
    « Si tu ne vois pas les trous sur la chaussée, mets tes lunettes.» Solution tellement plus économique…

  2. SF.D
    7 juillet 2018 à 9h41 — Répondre

    Félicitations au maire de la commune d’Arue, SEULE commune que se préoccupe de ses riverains :
    – Seule commune où les passages piétons sont très bien éclairés à tous les points,
    – la police municipale est proche de sa population,
    – les chaussées sont propres,
    On n’a pas peur de se promener le soir dans cette commune, commun dans laquelle tu vois rarement des jeunes trainés au bord des routes…
    Bravo Monsieur le Maire
    J’habite la capitale, il y a du boulot !!! Plusieurs capitaines, le bateau coule…..

  3. Association des Habitants de Tema'e Moorea
    10 juillet 2018 à 14h39 — Répondre

    Ça ressemblerait beaucoup à la route du motu Tema’e (portion Équipement – parcelles aérodrome) entretenue par la Commune de Moorea-Maiao, est-ce que je me tromperais ?

    Signé Alain BONNO

Laisser un commentaire

PARTAGER

Quand Arue entretient à grands frais les routes du Pays