AFPFRANCEINTERNATIONAL

Vents: un blessé grave et des milliers de foyers sans électricité

Rennes (AFP) – Les vents violents ce week-end sur le nord-ouest de la France ont fait un blessé grave et privé d’électricité de nombreux foyers mais n’ont pas causé de dégâts majeurs, la surveillance se concentrant désormais sur le sud-est, avec 12 départements en vigilance orange pour lundi.

En Côtes d’Armor, la tempête – un de ces événements se produisant trois à quatre fois par an, selon Météo-France – a fait trois blessés, dont une grave. Celle-ci, une automobiliste de 22 ans, a percuté vers 01H00 un tronc d’arbre tombé sur une route à une dizaine de kilomètres au sud de Dinard, selon les pompiers. Son passager n’a été que légèrement atteint.

Les autres préfectures, contactées par l’AFP, ont rapporté principalement des chutes d’arbres et de toitures arrachées, mais n’ont signalé ni victime ni accident sérieux.

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, parlait dimanche après-midi de « plus de 800 interventions » réalisées par les pompiers depuis samedi soir. Le Morbihan notamment a recensé 277 sorties pour la nuit de samedi à dimanche, dont 223 pour des chutes d’arbres.

C’est surtout le réseau électrique qui a souffert. Au plus fort de la coupure, Enedis (ex-ERDF), qui gère le réseau de distribution d’électricité, a enregistré près de 150.000 foyers privés d’électricité.

Enedis a déployé des centaines de techniciens pour rétablir le courant. A 17 heures, la situation était revenue à la normale dans de nombreux départements de Bretagne, Normandie et Pays-de-la-Loire.

Ainsi, sur les 16.500 foyers privés d’électricité au plus fort de la tempête en Pays-de-la Loire, seuls 1.000 restaient en difficulté dimanche vers 17 heures, dans la région de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). En Bretagne, on avait rétabli dimanche soir l’électricité chez « 95% des 30.000 clients coupés » au plus fort de la nuit. Il en restait 1.500. 

En Normandie (40.000 coupures au plus haut), la situation est quasiment revenue à la normale, sauf dans la Manche: les 17.000 abonnés privés d’électricité dans la matinée devraient être bientôt tous réalimentés. Mais vers 17H00, de nouvelles pannes ont perturbé l’alimentation électrique de 5.000 nouveaux foyers.

Dans le Nord et le Pas-de-Calais (50.000 coupures), touchés plus tardivement, les deux-tiers des pannes ont été résolues. Mais vers 17H30, on comptait encore respectivement 4.500 et 13.500 abonnés privés d’électricité.

– Pluies abondantes –

D’ouest en est, Météo-France a levé progressivement dimanche son alerte orange sur la Bretagne, la Normandie, la Mayenne, le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme. Dans l’après-midi, plus aucun département de la zone n’était concerné par ce niveau d’alerte.

Mais sitôt la situation calmée à l’ouest, Météo-France a déplacé sa surveillance sur la zone sud-est, avec 10 départements à leur tour en vigilance orange pour des vents violents : l’Ain, l’Ardèche, l’Isère, la Loire, la Haute-Loire, le Rhône, la Saône-et-Loire, la Savoie et la Haute-Savoie.

« En cette fin de journée de dimanche, le vent de sud va continuer à se renforcer », prévoit l’organisme public basé à Toulouse. « En soirée et en cours de nuit prochaine, voire lundi en début de matinée, le vent deviendra violent avec des rafales qui dépasseront les 100 km/h », un épisode qui « se poursuivra en journée de lundi ».

Par ailleurs, le service météorologique a émis une alerte orange aux pluies-inondations durant 24 heures sur le Var et les Alpes-Maritimes, à partir de lundi à 3h00 du matin.

Un « épisode de pluies localement abondantes, nécessitant une vigilance particulière » est attendu dans ces deux départements, écrivent les prévisionnistes. Une intensification des pluies est attendue dans la deuxième partie de la nuit de dimanche à lundi.

« On attend, en 24 heures, une lame d’eau qui peut souvent atteindre 80 à 100 mm, et localement 120 à 150 mm, une grande partie tombant à partir du courant de l’après-midi ou de la soirée du lundi », précise le bulletin Météo-France.

Mer agitée à Saint-Malo, le 20 novembre 2016. © AFP

© AFP DAMIEN MEYER
Mer agitée à Saint-Malo, le 20 novembre 2016

8ad452db6db8fc852553281db804a7457aa7c7ae
Article précedent

Primaire de la droite: fermeture des bureaux de vote en métropole

90bc8feb5dc8cf1966001274d6c01db7c00e8cdb
Article suivant

Primaire de la droite: mobilisation massive pour un premier round à suspense

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Vents: un blessé grave et des milliers de foyers sans électricité