Papara : plus de 2000 plants de cannabis découverts

Saisie de paka à Papara © Gendarmerie

Saisie de paka à Papara © Gendarmerie

Les services de la gendarmerie viennent de communiquer la découverte d’une plantation de 2 018 plants de cannabis, dans le quartier Lucky de Papara, le 10 octobre dernier.

Le propriétaire de cette plantation âgé de 25 ans, remis en liberté le jour même, a dénoncé deux personnes au cours de sa garde à vue.

Et c’est finalement mardi dernier qu’elles ont été interpellées et placées, elles aussi, en garde à vue.

Sur instructions du procureur de la République, les deux personnes arrêtées vont comparaître devant la justice le 27 mai 2014.

Pièges posés autour de la plantation © Gendarmerie

Pièges posés autour de la plantation © Gendarmerie

Découverte de plants de cannabis à Taravao et Rurutu

Mis en avant

Saisie de paka © DRLes militaires de la brigade territoriale et du Détachement de Surveillance et d’Intervention (DSI) de Taravao ont découvert, ce mardi à Taravao et à Pueu, deux plantations de cannabis pour un total de 278 plants. Les plantations variaient entre 10cm et 2 m.

Les stupéfiants ont été détruits par incinération et les trois mis en cause, âgés de 19, 36 et 38 ans, identifiés.

Une enquête en cours.

Toujours ce mardi, au secteur Hauti, les militaires de la brigade territoriale de Rurutu ont également découvert une plantation, cette fois, de 542 plants de cannabis d’une hauteur variant de 10 à 50 cm.

Les stupéfiants ont aussi été détruits par incinération.

L'identification du propriétaire de la culture est en cours d'investigation.

Reao : une agricultrice vendeuse de cannabis

Mis en avant

Reao : une agricultrice vendeuse de cannabis © DR

Aux Tuamotu, une agricultrice âgée de 42 ans vend du cannabis sur l’atoll de REAO.

Du 1er janvier 2012 au 17 novembre 2012, une fois récolté, elle s’adonne à la vente de la drogue moyennant 2 000 Fcfp le stick. Ses clients sont une bonne partie des jeunes du village.

L’intéressée est convoquée devant le Tribunal Forain à Hao le 10 décembre 2013.

Source : communiqué de la gendarmerie

Journal de 7:30 le 04/12/12

OPH, l’Office Polynésien de l’Habitat © DR

SOCIAL :

Une famille au bord de l’expulsion

Habitante mais pas locataire. C’est la situation rocambolesque de la famille Rimaono, dans le quartier Erima 3 à Arue. Habitante d’un logement social, délivré par l’OPH, l’Office Polynésien de l’Habitat, cette famille vit chaque jour dans l’angoisse d’une expulsion. Depuis le décès de sa mère, première bénéficiaire du logement, Joséphine habite sur place avec 9 membres de sa famille. Une décision actée oralement en son temps par un conseil de famille. Seulement voilà, la petite sœur de Joséphine s’est rendue à l’OPH avant tout le monde, se faisant accorder le bail légalement et demandant l’expulsion de sa sœur et sa famille le jour même. Pourtant depuis 2006, la famille vit toujours sur place, payant les charges et le loyer. Un loyer perçu par l’OPH, qui demande néanmoins l’expulsion de la famille et qui a ordonné à EDT de couper l’électricité. La famille vit donc sans courant depuis janvier 2012 et s’éclaire chaque soir à la bougie. Une situation dont s’est saisie Richard Tuheiava, en tant que conseiller municipal à la mairie de Arue. Pour lui, il suffit que la commission d’attribution des logements de l’OPH régularise le dossier de cette famille. La commission d’attribution des logements de l’OPH se réunit ce mardi pour traiter ce dossier. La famille Rimaono attend la décision avec impatience.

SOCIAL :

La Grève est effective au vice-rectorat

Le syndicat de l’Administration et de l’intendance, affilié à l’Union des syndicats autonome, A&I-Unsa, l’annonçait lundi, la grève au vice-rectorat aura bien lieu ce mardi à 0 heure. Pourtant dans la journée, les représentants des personnels étaient plutôt confiants et misaient sur une sortie de crise. Une sortie qui n’aura finalement pas lieu en temps et en heure malgré l’avancée des négociations. Rappelons que le personnel non enseignant du vice-rectorat a déposé son préavis de grève jeudi dernier. Les personnels administratifs, sociaux ainsi que les techniciens et ouvriers reprochent un manque de dialogue au sein de l’institution. La moitié des 40 personnes employées au vice-rectorat suivraient le mouvement.

FAITS DIVERS :

Deux grosses saisies de paka pour la gendarmerie

La brigade de gendarmerie de Paea, a procédé à une importante saisie de pakalolo hier. C’est lors d’une perquisition au domicile d’un trafiquant, soupçonné de cultiver et de revendre du paka en boite d’allumettes, que près d’1 kilo et 200 grammes de cannabis séché, ainsi que 130 pieds, ont été trouvés. Le trafiquant présumé fera prochainement l’objet de poursuites judiciaires. Et de son côté la brigade de Faa’a a elle aussi fait hier une saisie de pakalolo. 71 pieds et 400 grammes de cannabis, conditionné en boites d’allumettes, ont été confisqués.

SANTÉ :

Le Téléthon change de numéro

Oubliez le 36 37, l’unique numéro à retenir est désormais le 44 36 37. Un changement qui fait suite à l’attribution par l’Agence de Réglementation du Numérique de plages de numéro pour la téléphonie mobile débutant par 36. Il était alors devenu techniquement impossible pour l’OPT, d’attribuer le numéro 36 37 au Centre de Promesses de Dons du Téléthon de Polynésie. Donc pour faire tous vos dons au Téléthon, il faut dorénavant composer le 44 36 37.

ÉVÈNEMENT :

Partir en voyage à travers les mots

C’est l’objectif du 12ème salon du livre, « Lire en Polynésie », ouvert du 6 au 9 décembre à la Maison de la culture. Organisé par l’AETI, l’Association des Editeurs de Tahiti et ses Iles, en partenariat avec Radio1, ce salon rassemble des auteurs locaux mais surtout 11 grands noms de la littérature mondiale avec notamment Patrick Deville, vainqueur du dernier prix Femina pour « Peste et choléra », ou encore Michael Robotham, écrivain lauréat à plusieurs reprises du prix du meilleur roman policier australien. L’occasion pour les visiteurs de partir pour un tour du monde littéraire. Et de tour du monde, il va aussi en être question à travers le grand jeu du Passeport. Le salon du livre c’est du 6 au 9 décembre à la Maison de la Culture.

Le passeport gourmand est arrivé

Le petit carnet rouge destiné aux gourmands et gourmets est disponible depuis le 1er décembre. Pour cette onzième édition, de nouveaux partenaires se sont associés pour offrir un panel encore plus large d’offres promotionnelles. Le passeport gourmand compte aujourd’hui 3500 adhérents et est valable sur Tahiti, Moorea, Huahine Bora Bora, Rangiroa, Fakarava et Tikehau. Il est au tarif de 11 000Fcfp, et est valable 1 an à partir de sa date d’achat.

L’Aremiti 5 vient en secours de l’Aremiti ferry

L’Aremiti ferry n’effectuera pas ses rotations ce mardi, ni demain, pour cause d’immobilisation. Par ailleurs l’Aremiti 5 effectuera des rotations supplémentaires, notamment au départ de Papeete où deux nouveaux départs sont programmés l’un à 10h45 et l’autre à 12h15. Et au départ de Moorea à 10 heures et 11h30.

2 nouvelles saisies de paka sur la côte ouest

Mis en avant

Saisie de pakalolo © Gendarmerie

La brigade de Paea, appuyée par la brigade des recherches de la compagnie des Iles du Vent, a procédé lundi 3 décembre à une importante saisie de pakalolo, lors d’une perquisition au domicile d’un trafiquant soupçonné de cultiver et conditionner ce cannabis en boites d’allumettes, et de les revendre.

La perquisition a permis la découverte de près d’1,200 kilogramme de cannabis séché et conditionné pour la vente, ainsi que 130 pieds de un mètre de hauteur et des graines.

Le trafiquant présumé fera prochainement l’objet d’une décision quant aux poursuites qu’il encourt.


 

La brigade de Faa’a saisit ce jour 71 pieds + 400 gr de cannabis séché et conditionné en boites lors d’une enquête qui les a amené à Papeari (Commune de Teva I Uta).

Source : communiqué de la gendarmerie

Destruction de 622 plants de paka à Bora Bora

Mis en avant

Les 622 plants de paka saisis à Bora Bora © Gendarmerie Nationale

Le vendredi 16 novembre 2012 à Tiipoto, un service conjoint gendarmes et policiers municipaux de la commune de Bora Bora permet la découverte de 622 plants de cannabis d’une hauteur variant entre 0,10 m et 2,50 m sur une superficie de 30 m².

Les plants sont détruits par incinération.

Le propriétaire de la plantation (37 ans), identifié, est entendu par l’unité.

Sur instructions du Parquet, le mis en cause fait l’objet d’une COPJ pour le 31 janvier 2013

Source : communiqué de la gendarmerie

Saisie de 137 plants de cannabis à Toahotu

Mis en avant

Saisie de 137 plants de cannabis à Toahotu (illustration) © Gendarmerie

Le vendredi 16 novembre 2012 à 9 heures, en service de surveillance à Toahotu, les militaires de la brigade de Taravao découvrent sur une propriété 137 plants de cannabis d’une hauteur variant entre 0,50 m et 1 m sur une superficie de 20 m² ainsi que 51 boîtes d’allumettes remplies de feuilles de cannabis séchées.

Les plants et les feuilles de cannabis séchées sont détruits par incinération.

Le propriétaire de la plantation (40 ans) interpellé, est entendu par l’unité.

Sur instructions du Parquet, le mis en cause fait l’objet d’une comparution au tribunal pour le 26 février 2013.

Source : communiqué de la gendarmerie

Vaiaro : 250 plants de paka détruits

Mis en avant

250 plants de paka brûlés (illustration) © DR

Le mercredi 14 novembre 2012 à 8h30, à Vairao, sur renseignement, les gendarmes découvrent 250 plants de cannabis d’une hauteur variant entre 0,10 m et 2,50 m sur une superficie de 5 m². Les plants sont détruits par incinération.

Le propriétaire de la plantation âgé de 39 ans est interpellé.

Après avoir été entendu sous le régime de la garde à vue, il fait l’objet d’une Convocation par Officier de Police Judiciaire pour le 19 février 2013 pour usage, détention, offre et cession de produits stupéfiants.

Source : communiqué de la gendarmerie

Journal de 12:00 le 13/11/12

Conférence de presse sur le bilan de François Hollande © Europe 1

POLITIQUE :

Pour François Hollande, supprimer les niches fiscales en Outre-Mer aurait été une catastrophe

Le président de la République a tenu une conférence de presse, aujourd’hui, à Paris, pour dresser le bilan de ses 6 mois à la tête du pays. Parmi les nombreux points abordés, François Hollande est revenu sur le maintien de la niche fiscale en Outre-mer. Une mesure controversée mais que le chef d’État justifie ainsi : « Si nous l’avions supprimée, c’eut été pour le logement social, pour l’investissement productif, pour ces territoires, pour ces régions, une catastrophe ». Le maintien des niches fiscales en Outre-Mer ne devrait durer qu’un an, le temps que les ministres de l’Économie, du Budget et de l’Outre-Mer « travaillent pour trouver le meilleur dispositif pour que l’investissement soit soutenu et stimulé en outre-mer, et donc l’emploi ».

Autre sujet abordé par François Hollande, le mariage gay

C’était une des premières questions posées par les journalistes, car le projet de loi ouvrant sur le mariage et l’adoption aux couples du même sexe a été adopté au Conseil des Ministres la semaine dernière. Le président de la république affirme qu’un débat aura bien lieu et que « toutes les sensibilités seraient respectées ». Toujours selon François Hollande, ce texte n’est pas un texte de division. Il se dit persuadé que si la droite revenait au pouvoir, elle ne reviendrait pas sur cette mesure.

Par contre, les députés Tahoera’a, eux, sont toujours contre le mariage gay

Les députés Polynésiens, Jean-Paul Tuaiva, Edouard Fritch et Jonas Tahuaitu ont réaffirmé leur « non » aux mariages pour les couples du même sexe tout en demandant l’organisation d’un débat local sur la question. Rappelons que 58% des Français sont aujourd’hui favorables au mariage entre homosexuels. Côté politique, l’opposition demande des états généraux sur la question. Marine Le Pen, elle, exige l’organisation d’un référendum. Jean-Louis Borloo, président du parti de l’Union des Démocrates et Indépendants, est favorable à ce projet, tout comme les députés calédoniens Sonia Lagarde et Philippe Gomes. Notons que le projet de loi sera débattu fin janvier 2013.

SOCIÉTÉ :

Légalisation du paka : l’association Vivre Sans Drogue monte au créneau

Si le Tavini Huiraatira brandit la question de la légalisation du pakalolo comme enjeu électoral, cela n’est pas au goût de tout le monde. Les premiers concernés ? Les associations de prévention, qui dénoncent un désaveu de la classe politique dirigeante, et demandent aux autres partis de se prononcer. Pour l’association Vivre Sans Drogue, le pakalolo est un fléau social qu’il ne faut pas négliger. Selon un sondage qu’elle a réalisé en 2009, auprès de 1038 lycéens, 42% d’entre eux fument du cannabis. Les résultats de ce sondage sont tout de même à prendre avec prudence puisqu’ils n’indiquent pas la fréquence de consommation, ni la quantité absorbée. A noter que le Tahoeraa Huiraatira a répondu à la demande de l’association, en rappelant via communiqué sa vive opposition à la légalisation du pakalolo, ou de toute autre drogue.

MONDE :

Le secrétariat général de la Communauté du Pacifique organise sa conférence annuelle

Les représentants des 26 états et territoires membres de la CPS, le secrétariat général de la Communauté du Pacifique, basé à Nouméa, sont réunis depuis hier pour la session annuelle du CRGA, le Comité des représentants des gouvernements et administrations, l’organe directeur de la CPS. Le secrétariat général de la Communauté du Pacifique s’occupe dans la région Pacifique de la recherche, de l’assistance technique et de la formation. Le Comité des représentants des gouvernements et administrations de l’organisation doit se tenir jusqu’à vendredi.

SPORT :

Le Taapuna Surf Club fête ses 40 ans

40 ans de glisse à Punaauia, c’est ce que l’association va fêter ce week-end. Fondé en 1972 par Léopold Ateni, le Taapuna Surf Club a depuis élargi le champ de ses disciplines sportives. C’est pourquoi le club a décidé de célébrer ce quarantième anniversaire en organisant sa première course de Stand Up Paddle. Les sportifs ont rendez-vous samedi à Orohiti, dès 8h30 pour les inscriptions. Le départ de la course femme sera donné à 10h30, sur un parcours de 2 000 mètres, puis celui des hommes à 12h30, sur 4 500 mètres. Les fêtards se retrouveront ensuite dans la soirée pour souffler les 40 bougies du Taapuna Surf Club.

NOUVELLE-ZÉLANDE :

Charles et Camilla ont été la cible d’un attentat

Le Prince Charles et son épouse Camilla effectuent actuellement une visite de six jours en Nouvelle-Zélande dans le cadre de leur tournée dans la région Asie-Pacifique. De cérémonies de commémoration de l’armistice de la Première guerre mondiale aux visites dans diverses organisations non gouvernementales comme celle des garde-côtes, le couple princier multiplie les rendez-vous publics. Mais ils ont failli être les victimes d’un attentat républicain, hier, à l’occasion de leur bain de foule sur Queen street, l’artère principale d’Auckland.

Saisie de 1848 pieds de paka

Mis en avant

Saisie de 1848 pieds de paka (illustration) © DR

Le lundi 29 octobre 2012 à 9h30, 1848 pieds de cannabis sont découverts sur une propriété. La perquisition au domicile du propriétaire permet la découverte d’une forte somme d’argent.

L’homme est entendu sous le régime de la garde à vue pour infractions à la législation sur les stupéfiants.

Le même jour à 12 heures les militaires de la Bta Tahaa découvrent une autre plantation de 207 pieds de cannabis. Identification du propriétaire en cours.

Source : communiqué de la gendarmerie